Dans Hôtellerie, Hôtels, Palace, Retour d'expériences

Oops I did it again… Le retour d’expérience de Luc Barbot au Kaïla

Luc Barbot Kaïla Hotel Temoignage ICI ICARE

 

 

Nous avons rencontré Luc à l’Hôtel Le Kaïla à Meribel pendant sa saison d’hiver comme concierge avant qu’il ne s’envole vers une autre aventure professionnelle cet été.

 

Je m’appelle Luc Barbot, j’ai effectué ma première année à l’ICI-ICARE, il y a deux ans. Lors de cette année, j’ai suivi quatre mois de cours puis dix mois de stage, répartis en une saison d’hiver au Kaïla et une d’été au Château Saint Martin & Spa. Lors de ma troisième année de Bachelor in Luxury Hotel Management, j’ai ensuite effectué un stage de 6 mois à l’Hôtel du Cap Eden Roc.

Après l’obtention de mon diplôme, ma première maison, Le Kaïla, m’a offert l’opportunité de revenir en tant que concierge.

Et cet été je rejoins l’équipe de l’Intercontinental Carlton à Cannes après avoir passé des entretiens auprès du chef concierge Maxime Nerkowski avec qui j’ai eu un très bon filling. 

 

Kaïla hotel ici icare etudiant temoignage
(c) Hôtel Le Kaïla

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant toutes ces années passées en conciergerie quelle est la situation qui vous a le plus marqué ? 

La situation qui m’a le plus marqué s’est passée lors de mon stage à l’Hôtel du Cap Eden Roc. Un client, dont la femme est férue de tarte tropézienne, a fait envoyer un hélicoptère pour aller chercher la meilleure tarte et lui faire amener pour son petit déjeuner le jour de son anniversaire.

 

Et quelle a été la situation la plus difficile à gérer ?

Lorsque j’étais voiturier au Kaïla, j’ai dû manoeuvrer une Classe V flambant neuve dans le garage très étroit de l’hôtel et malheureusement j’ai rayé le côté gauche du véhicule. J’ai évidemment dû l’annoncer au client en tentant de rester calme et professionnel. Deux jours plus tard, comme j’ai senti que ce n’était pas assez… j’ai rayé le côté droit de la même voiture ! Il a donc fallu retourner voir le client pour m’excuser à nouveau et le couvrir de petites attentions pour lui faire oublier l’incident.

 

Quels sont vos objectifs des cinq prochaines années ?

J’aimerais voir tout ce qui se fait en loge dans hôtellerie de luxe, auprès de grandes ou de plus petites maisons afin d’être sûr de savoir où je souhaite aller, de me construire une expérience et ainsi de pouvoir saisir l’opportunité que j’attends le jour où elle se présentera.

 

Que pensez-vous du fait de travailler en format “saison” ?

Ce format été/hiver me convient bien car pour l’instant j’y évolue facilement et j’ai eu la chance d’obtenir les bonnes opportunités. Et puis, c’est agréable de voir les bons côtés de chaque saison.

 

Quel est votre meilleur souvenir à l’Ici-Icare ?

Lors de la journée de team building en troisième année, Clémence Mollet et Sophie Bigot sont intervenues afin de nous aider à trouver tous ensemble un nom pour la promo du Bachelor 2018. Cette journée m’a permis de créer des liens avec les autres étudiants qui comme moi partagent les codes du luxe et la même passion pour l’hospitalité.

Ce qui est agréable à l’école est de rencontrer des personnes qui partagent une ambition commune menant à beaucoup d’entraides et d’échanges sur des projets communs notamment parce que nous avons chacun des compétences différentes et une expérience à apporter. 

 

Un retour sur l’équipe administrative de l’école ?

J’ai trouvé l’équipe administrative très efficace, elle cerne les étudiants en très peu de temps afin de nous proposer le stage optimal pour chacun d’entre nous. Elle arrive à savoir ce dont on a besoin et nous correspond le mieux avant même que nous en prenions nous même conscience. Ils m’ont guidé de la meilleure des manières !

Merci Luc.

Et retrouvez les autres retours d’expérience de nos étudiants sur le blog Elégance.

Article précédentRetour d'expérience : Elsa Butaye, la conciergerie comme vocation
Article suivantMargaux Cassard : concierge stagiaire dans « le plus bel hôtel du monde »

Vos commentaires

Laisser un commentaire